Poème – [Plaisirs émétiques]

Plaisirs émétiques

Des plaisirs doux refoulés
Du tabac vaguement fumé
un cheminement peristaltique inversé
Et tout se met en branle
A genoux et la bouche ouverte
Le dégoût s’empare de moi
Et les convulsions de mon corps
La bile lentement remonte le long de l’œsophage
Et les pensées se déversent brutalement
Ce soir tout se combine en plaisirs émétiques
Les pensées font ressurgir les entrailles.
Les mains posées à plat sur le sol
Les cheveux en bataille
Haletant, un goût en bouche incertain
Enfin soulagé par cette catharsis
Ce soir, les plaisirs émétiques sont finis.