A mes amies féministes

Je vous dois des excuses.

Pendant longtemps j’ai cru que ce combat était perdu d’avance et que les gens ne changeraient pas.

De plus je doutais de l’utilité.

J’ai honte.

J’ai honte parce que j’ai été directement confrontée à ce que vous dénoncez depuis des années.