Hologramme

Le monde que j’ai construit s’effondre

Tout s’embrase, fond, se mêle dans un tourbillon

Carnaval inssaisissable de sentiments

L’angoisse m’étreint, mes démons tendent l’oreille

Le monde hurle, mon moi intérieur est déchiqueté

Il reprend forme peu à peu.

les rigoles sanglantes le parcours, un sifflement

Sans cesse revient heurter l’esprit.

les opposés s’attirent, mais les semblables aussi

Je ne veux pas faillir, je ne veux plus échouer

Car j’ai choisi la joie comme vengeance !

mon monde intérieur s’effondre sur lui même

pour un nouveau big bang, que va-til créer ?

Qui va en émerger ?

Fais ce que dois, mais protège les, même de toi

Mes démons sont à nouveau là,

Nous travaillons de concert

Une nouvelle lune noire va émerger.

Espérons ses boucliers plus puissants