Réseaux sociaux

Ces réseaux ont réussi à me dégouter de lire et presque d’écrire. Quand je vois juste un flot continu de memes ou d’ânneries propagées par les gens, pourquoi moi aurais-je envie d’écrire à mon tour. Ils se satisfont de leur médiocrité.

Je suis juste fatiguée de tout ça.

Plus envie de lire

Phorie

En fait après des années passées à me haïr physiquement je commence à me trouver vaguement baisable, ce que je considère comme étant une bataille de gagné.

Mange tes morts la dysphorie (phorie)!

Reste à gagner la guerre…