Tristesse

Une tristesse sans fond s’est emparée de moi.

Si pesante, si lourde que j’ai du mal à respirer. Je ne sais pas ce qui se passe, j’angoisse, j’ai peur, peur d’être abandonnée.

Mathilde regarde jusqu’à 2h 3h du matin ses séries et moi je suis seule dans le lit en pensant à elle.

J’ai envie de pleurer.

Qu’ai-je fait pour qu’elle s’éloigne de moi ?

Mon genou me lance en plus. Des fois je dois serrer les dents pour ne rien dire.

La tristesse, la douleur, l’abandon…. J’ai envie de pleurer.

Elle a beau être à côté de moi, j’ai l’impression qu’il y a un mur entre nous

Réseaux sociaux

Ces réseaux ont réussi à me dégouter de lire et presque d’écrire. Quand je vois juste un flot continu de memes ou d’ânneries propagées par les gens, pourquoi moi aurais-je envie d’écrire à mon tour. Ils se satisfont de leur médiocrité.

Je suis juste fatiguée de tout ça.

Plus envie de lire

Phorie

En fait après des années passées à me haïr physiquement je commence à me trouver vaguement baisable, ce que je considère comme étant une bataille de gagné.

Mange tes morts la dysphorie (phorie)!

Reste à gagner la guerre…