John Keats – Ma main que voici vivante – Version anglaise et française

This Living hand%%% %%% This living hand,now warm and capable%%% Of earnest grasping, would, if it were cold%%% And in the icy silence of the tomb,%%% So haunt thy day and chill thy dreaming nights%%% That you wouldst wish thine own heart dry of blood%%% So in my veins red life might stream again%%% And thou be conscience-calm’d – see here it is -%%% I hold it towards you%%% %%% Traduction :%%% %%% Cette main que voici vivante%%% %%% Ma main que voici vivante, chaude, et capable%%% D’étreindre passionnément, viendrait, si elle était raidie%%% Et emprisonnée au silence glacial du tombeau,%%% A ce point hanter tes jours et transir les rêves de tes nuits,%%% Que tu voudrais pouvoir exprimer de ton propre coeur jusqu’à la dernière goutte de sang,%%% Pour que dans mes veines le flot rouge fasse de nouveau couler la vie%%% Et que ta conscience s’apaise. Regarde, la voici !%%% Je la tends vers toi%%% %%% John Keats (Hiver 1819-1820)%%% %%% %%% Je dois dire que je n’aurais pas traduit tout à fait comme ça (la traduction au dessus n’est pas de moi), mais plutôt comme cela :%%% %%% Ma main que voici vivante, chaude, et capable%%% D’étreindre passionnément, viendrait, si elle était raidie%%% Et dans le silence glacial de la tombe%%% Ainsi hanter tes jours et transir tes rêves%%% Que tu souhaiterais assécher ton propre coeur jusqu’Ã la dernière goutte de sang%%% Pour que de nouveau le flot rouge de la vie puisse couler dans mes veines%%% Et que ta conscience se calme – regarde, la voici -%%% Je la tend vers toi%%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *